26 mars 2015 Pomm

Faites tester la simplicité de votre site web par un utilisateur ivre !

Article saugrenu du jour, bonjour.

Coup de génie ou coup de folie, Richard Littauer  est un jeune homme a trouvé un concept de business assez tendancieux : tester votre site web complètement ivre afin de mettre en évidence les points et fonctionnalités qui ne sont pas assez accessibles à tous. Bon, vous aurez compris que l’on est loin des services standards !

« Votre site web doit être si simple qu’une personne ivre doit pouvoir surfer aisément. Vous ne pouvez pas faire ce test. Je m’en occupe pour vous. Je serais complètement ivre, et je testerais vote site web. Ensuite, je vous enverrais un document récapitulatif, pointant les zones de votre site qui pourront être améliorées, et une vidéo où vous me verrez surfer sur le site. »

“Moi et un paquet de bières allons le tester pour vous.”

Bon, au delà du service, qui a une bière de trop peu vous donner des résultats assez décevants pour les 250$ investis (oui, 80$ il y a deux jours, passé à 250$ aujourd’hui, si le buzz continue comme cela, il pourra payer son alcoolisme à vie…) quel est le point clé à retirer de ce concept “L’utilisateur est ivre” ? Qu’en effet, dans l’idée, pensez comme un utilisateur ivre ! Mieux, et plus fréquent : comme un utilisateur lambda. Vous, votre équipe à la comm’, votre agence de communication, vous connaissez tous le web et la façon de vous en servir, votre parcours client et internaute vous paraît clair, et pour vous tout coule de source dans l’ergonomie de votre site web. Parfait. Sauf que…

Avez-vous déjà observé quelqu’un de votre entourage peu à l’aise avec les sites web surfer sur votre site ? C’est un conseil que je vous donne, il m’a par exemple permis de voir que bon nombre de gens (et je ne leur jette pas la pomme) se retrouvaient un peu bêtes une fois sur ma page d’accueil “pommcomm.fr” car elles ne tiltaient pas qu’il fallait scroller pour découvrir la suite du site, accéder au menu, etc… Donc au premier retour :
   – “C’est bien mais c’est un peu light…”
   – “Tu as vu plus bas dans le site ?” 
   – “Où ça ?” …
Résultat, on rajoute un beau bouton call-to-action pour donner aux gens qui ne scrolleraient pas d’office, une solution B qui permet mine de rien de ne pas perdre de précieuses visites…

Essayez donc -sans pour autant picoler- pour travailler l’ergonomie de votre site de vous mettre dans la peau d’un utilisateur lambda : “Si j’arrive sur cette page, est-ce que je trouve l’info essentielle ? Est-ce logique de cliquer ici ou se déplacer là pour continuer la navigation ? Est-ce clair que ce bouton indique de télécharger tel fichier, ouvrir telle page ?” Autant de questions que vous pouvez vous poser vous même, ou bien faire tester une dizaine de personnes. Demandez-leur juste de naviguer sur votre site pendant que vous, regardez et prenez des notes.

C’est d’abord à vos internautes qu’il convient d’aimer naviguer sur votre site, pas à vous 🙂

De toute façon chez Pomm’ on a que du cidre, alors si on abuse on risque surtout de tester votre site avec des problèmes intestinaux avant d’être alcoolisés… *Range sa flasque de calva dans le tiroir*

Tagged: , , , , , , , , , ,